The Hannibal Smith Theory

18 avril 2009

DIRTY LOUISA & LE DISSIDENT- IN STORES NOW

0

Posté par le dissident à 16:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Zero Milestone

We try to bring it on a higher level without any support from any label
We stay on our own like animals
We win battles, we empty bottles, dangerous like rattle
Snakes, now find my name on Google
That Underground Railroad was a classic, right?!
Now like Outkast I deserve my five mics
I paid my dues, sold CDs on the loose
Still, I don't feel confused, cause that's the life I choose
We took everyone of ya'll by surprise
Nobody, no one, even saw us rise
We've been praised for pushing the envelope, yo
Most of the other rappers, chose the bridge or the rop yo
While we signed autographs, on paper, boobs and even ass
That's right that's not cash, damn, I still can't afford gas
But I got my mind right, my daddy and my mama pride
I don't need a nation, got my friends by my side

Bridge
We're climbing high, when you lay low
Say it when you think so
Break in by the front door
Hot shit is all we're known for
Clap your hands in the sky
If you're feeling the vibe
And till the day I die
I'll keep working hard, hard

Posté par le dissident à 16:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

The Soul Saviors

Appelle ça comme tu veux,un retour,un fat come back
La seule chose à savoir,c'est que ça le fera comme d'hab'
C'est le troisième album donc c'est trois fois plus efficace
On n'doit rien à personne,n'attends pas qu'on s'confonde en dédicaces
On est des clutch players toujours là dans les moments clés
Essayes d'imaginer à quel point les mots m'ont manqué
On ressort le grand jeu,fort de la confiance engrangée
Si tu nous sent rageux c'est qu'le processus est enclenché
Dans la vie on est calme pas l'genre de types qu'en disent des tonnes
Sur beat extravertis,le genre de types dont l'disque détonne
Toujours habiles du verbe,tu trouveras très peu d'maladresse
Vu c'qu'on lit dans la presse mon rap ne peut pas faire de mal à Brest
Apprécies c'qu'on t'apporte j'fais une offrande comme Killah Priest
La leçon qui l'a prise?La flamme qui brûle dans nos yeux qui l'attise?



It's the return of the grand champs
They remain undefeated, undisputed, never worried, highly hated
Return of the great twos, who gave you the truth
Nobody can match them, when they get in the booth
It's the return of the soul saviors
They make that shit ic, frantic, narcotic music
Return of the legacy, who else could it be?
You got it, The Dissident and Dirty Loui
It's the return of the underdogs
Nobody could tell they're rappers by the look of their clothes, yo
Return of the small guy, and the skinny one
Hear it to believe it man, they got a lil' some'
The return maybe not a lot 've been waiting for
But just like Rap-A-Lot the underground means more than
Record sells, ice and shiny suits
They set a higher value on the strength of their roots

Posté par le dissident à 16:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Find A Way

Le Dissident
Sur la route du succès on s'met tous en pleins phares
Histoire d'illuminer l'visage de cette fillette au teint blafard
Que la soubrette devienne la princesse à la fin d'la fable
Vois plus loin pour tes rêves que l'fond poussiéreux d'un placard
Car rien n'est implacable pas même la logique qu'ils imposent
Alors ose si ton coeur,ta tête,ton corps sont en symbiose
Tu peux crever l'écran mais faut pas jouer les p'tits bras
Toutes les grandes avancées commencent souvent par des p'tits pas
Fais briller ton étoile même si ça semble mal engagé
Affronte tes peurs et dévoile ton talent caché
Tu dois trouver ta voix celle qui te mène à l'harmonie
Ce truc en plus qui t'fera passer des larmes au rire
Mon chemin c'est la musique elle aussi je l'aime à mourir
Il faut nourrir son âme les épreuves nous aident à mûrir
Les échec nous construisent même si c'est vrai qu'ça fait d'la peine
Avec toi fais la paix et comprends c'que dit Freyda Paine.

Dirty Louisa
Some run after success, some run after money
Some just live for the fame, man ain't it funny
Some really believe in their destiny
They think everything is written, from the belly
That makes choices scarce and few
Follow the trail is all you have to do
Oh I don't think so, I wasn't supposed to be who I am
From the get go, and that's for sure
So many times you might have turned right when you should have turned left
And nobody but you can repair your mistakes
Let me put it down, you know what's at stake
That makes the difference between a pound and a lake
The things that really matter, you can feel it inside
They make you try your best to just enjoy the ride
So don't let nobody tell you where to go, and who to be
Cause that's the last thing you need if you cherish the free

3ème couplet
Déploie tes ailes mais sans te brûler comme Icare
N'écoute pas ceux qui disent qu'les vrais héros sont au mitard
Faut rester aux aguets,ne crois pas qu'l'illicite ça paye
Evite de zigzaguer,tu fais des choix donc donne tout si ça t'plais
Nos rêves ne s'achetent pas,on s'ra p't'être jamais plein aux as
Si on goutte à la gagne c'n'est pas parc'qu'on s'est plaint aux astres
Demain s'écrit maintenant,sois toi même ne joue pas un rôle
On aura tous un jour un 1/4 d'heure de gloire comme Wharrol.

Is it about finding yout way, or just making sure
What you do is what you say
Cause to me, consistency is the key
And with no passion, no hope and no free
You can fake happiness for a while
But no matter how hard you try, it's still a lie
Come on make decisions, get your life in motion
Go ahead don't be afraid, entrepreneurs get paid

Posté par le dissident à 16:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bring Me Something New

Bring me something new, yeah, take me somewhere I've never gone to
I wanna smell the thrill of the unknown
See what I've never watch, hear what I have never listen to
I kinda getting bored
I need that feeling, of not knowing
What's gonna happen the fillowing morning
I just can't live being sure about what comes next
Don't want my yesterdays and tomorrows to have the same taste
It's so easy, to take life as it comes
You're getting lazy, when you don't expect anything to happen,
And no one to come, so you're the one who move things
You're the one who can make make shit begin
And I ain't gonna be the next fool to turn forty
Thinking that he might have missed his greatest opportunities
With ambition come action, passion, will to take the lead
Now I gotta pour water to grow the seed
I want, danger, surprise coming out the four corners
Hard work to put my strength and thoughs back together
Getting my ass out of serious situations
Where the only smart move would be to re-invent myself
That's what it's all about, cause my heart is all I have
And with no stimulation it may very well dry out
So I gotta take care of my health by
Grabbing my hand, and start running on the edge
Cause sometimes my days and nights seem so secured
Cristal clear, but now I want them blurred
It's up to me not to know what I'll be doing ten years from now
My last album? Just a step, not a furmula
Gotta keep moving in the process, seaking progress
With just one wish, living life to the fullest
This song is like a warning, a new beginning
A wake up call to challenge my self esteem
I fear, I'm getting used to my life, I don't want that
I really can't tell me lies I'm, too proud for that
My whole reputation is built on, shaking things up
Don't believe the hype, was my motto growing up
I mean, how can I sit down and look at time run away
Waiting my turn to get on the train, no way
It's a thin line between patience and missing your chance
Letting the world turn without me would be the worst stance
So I want new friends, new songs, create new trends
Spend time to learn and master new skills
New lessons from the past, that could bring a new light
On all that made me an outcast
I want new new shit like Lauren London, Oh!
New girl that could finally give me some
You know, I don't say that all I got right now is wrong
But everytime I don't move forward, brings me closer to the tomb

Bridge:
Always on my grind, I try to keep ot thorough
It's an everyday thang, don't be too quick to judge and quick to ban
My goal is simple, but the means hard to handle
How long, will I have the strength, to try to make it last and make it stand?

Posté par le dissident à 16:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Marianne

Le Dissident
j'essaye de pointer l'doigt sur le mal et ses origines
nos dirigeants s'engraissent et ont mis Marianne au régime
dur de s'y retrouver pourtant ce pays c'est chez moi
mais leurs discours m'parlent pas comme la liberté aux chinois
dans mon shéma j'croyais qu'on été tous égaux
en réalité ça vaut rien même si dans le principe c'est beau
jalousie et bassesse depuis toujours sont concubines
et pendant qu'on turbine on s'fait tous enfler par des cons cupides
on n'aimerait être au calme loin de leurs visions rétrogrades
effacer c'qui entrave comme un graf' sur un métro crade
la vie perd de son charme on passe vite du rêve au cauchemar
y a peu d'place pour le romantisme dans les récits que les gosses narrent
illusion en costard,l'état s'affiche dans les médias
la collusion de comédiens qui nous trimbalent dans l'immédiat
regarde au fond d'nos yeux,tu verras du rouge écarlate
c'qu'on veut c'est du respect et pas savoir c'qui fait bouger Carla.

REFRAIN (2 fois)

C'est ici que je vis la France pays des droits de l'homme
mais Marianne hait ma team donc elle nous colle des hématomes
j'voudrais crier qu'je l'aime de l'âme jusqu'à mes chromosomes
mais comment faire confiance à celle qui stigmatise nos zones?



Le Dissident

On dit qu'd'un côté y a la France d'en haut de l'autre la France d'en bas
ceux qui copinent avec l'état et les p'tits dont tout l'monde s'en bat
un président qu courre pendant qu'le peuple fait les cent pas
un vent d'révolte qui couve des élus qui n'le sentent pas
tout ça nous pousse à bout pas d'avenir sans centimes en poche
on a déjà compris qu'amour et haine sont des sentiments proches
les jeunes naviguent à vue entre promesses d'embauches et embûches
Sarko c'est comme Chirac les centimètres en moins mais les paillettes en plus
l'intérêt c'est l'pouvoir,la part de couverture
les portes se ferment toujours autant malgré leur lubie d'ouverture
ils parlent démocratie mais j'n'entends que des mots crasseux
mon idéal français n'est pas celui d'Brice Hortefeux
voilà ma République des lois bancales et pas d'éthique
les politiques gaspillent leurs temps dans des prises de becs pathétiques
tu sais qu'on a des droits et des devoirs dont on s'acquitte
et c'est pas parce qu'on s'dispute avec celle qu'on aime qu'on la quitte

Refrain

3ème couplet: Fl.HOW

Posté par le dissident à 16:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Religions Kill part 2

J'suis là pour avertir la masse de brebis asservît
T'as voulu croire en lui et à quoi tout ça t'as servi?
Aide toi...oui mais le ciel t'as laissé tomber
Les douleurs qui t'étreignent,ya que les années pour les estomper
Encore une saison noire, encre rouge quand la raison flanche
Si Dieu est introuvable,le diable est à la Maison Blanche
C'est vrai qu'ma vision tranche flouée par l'faisceau cathodique
Tant d'questions sans réponses je n'fais pas un bon catholique
Abreuvé de sermons ya longtemps qu'j'ai baissé les bras
Pourquoi vouloir prier l'très haut alors qu'on est déjà très bas?
Oui ce monde a la rage et j'en perçois tout les symptômes
Pour le mettre à la page,faut plus que la foi d'un Saint homme
J'veux rester cérébrale,j'n'entends pas des voix mais des râles
La religion fait des vagues dans un flot d'bêtises général
J'aimerais tant qu'on s'élève mais c'est la même haine qu'on célèbre
Alors j'avance en marge avec ma peine comme conseillère

Refrain (x2)
In a name of God,they kill ladies(God),they think there is(God)
Life after death,they say they fear no one
Au nom de Dieu,ils disent montrer l'exemple mais font couler le sang
Au nom de Dieu et ce depuis la nuit des temps.

They say you gotta suffer, to deserve the right to live
They say you're a sinner if you enjoy just living here
To them there's no way you can be self sufficient
No way you can live for the moment, the mourning
Is their favourite way to express themselves
And they put all their faith in God, and nobody else
On their path leading to their, so-called redemption
They might as well betray, their most loyal friends
It's the fake kingdom, who you think will come?
The only white-beared old man I know is a fisherman
You're losing yourself, and bring many in your fall
Ever wondered how many died over that dumb
Shit? man that makes me sick
The whole world torn down, the hatred hits quick, now
It's time to point the finger at something for this mess
Religions kill, that's a fact, I be the witness

Refrain (x2)
In a name of God,they kill ladies(God),they think there is(God)
Life after death,they say they fear no one
Au nom de Dieu,ils disent montrer l'exemple mais font couler le sang
Au nom de Dieu et ce depuis la nuit des temps.



J'ai fini par n'plus croire en rien à force de croire en vain
Qu'l'homme était capable de changer le Mal en Bien
Tant bien qu'mal on tiens mais qui peut me dire où aller?
Ils parlent d'un Ange gardien mais qui peut me dire où il est?
Quand des enfants martyres chaque jours s'font sauter en son nom?
Où il est quand une fillette d'un an s'fait violer par son oncle?
Où il est quand des soldats d'la paix sont pendus dans des stades?
Où il est quand des familles entières meurent brûlées dans des squattes?
Où il est quand ça cane?quand des avions explosent des tours?
Où il est quand un génocide met au supplice le Darfour?
Où il est quand des mômes tuent leur camarade à coup d'pieds?
Où il est quand Gofrane se fait lapider à coup d'pierres?
Où il est quand nos frères s'quen' entre-eux pour un p'tit butin?
Où il est quand la Chine fait vivre l'enfer aux Tibétains?
Où il est quand j'm'indigne et lui fait par de nos rancoeurs?
Où il est quand on saigne?et quand on lance un crie du coeur?

Refrain (x2)
In a name of God,they kill ladies(God),they think there is(God)
Life after death,they say they fear no one
Au nom de Dieu,ils disent montrer l'exemple mais font couler le sang
Au nom de Dieu et ce depuis la nuit des temps.

Posté par le dissident à 16:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

You Don't Know

C'est la classe au microphone bien calés dans nos sapes
Certains jouent les caids mais dans leur tête sont déjà vieux
C'est l'heure de se mettre à table car ça ressemble à des aveux
Dirty Lou,Le Dissident tu sais qu'au fond c'est déjà mieux
You don't Know, who you deal with
You don't know, who you walk with
You don't know, who you fuck with
Dirty Lou The Dissident and that's some real shit

Le Dissident

Le silence est d'or mais les grandes gueules sont platinum
V'là du noble art,y a longtemps qu'on s'en bat des normes
Tu m'a d'jà entendu ce d'vait être sur une prod' énorme
J'fais passer le meilleur de ta team pour un Pokémon
C'est vrai qu'l'époque est morne pour tout les rappeurs à la manque
Ne fais pas genre tu brasses des liasses j'ai lu les rapports à la banque
Avec toi c'est le feu? pourtant t'as rien d'un pyromane
J'te brise et c'est le jeu qu'en j't'entends y a pas pire au MIC
Petit va dire au mac qu'il trouvera pas d'putes dans nos rap
Qu'on reste droits dans nos sapes et qu'tout nos buts sont honorables
Je sais qu'tu nous envies nos phases,nos textes,nos rituels
Ma plume va faire palir les cinq premiers d'ton hit US
Garantie XXL,en stock ni de M ni de S
Avant d'jouer les boss demande toi toujours qui tu teste?
J'te l'prouve par a+b,à ste-bre y a pas d'gars suspects
Que des dresseurs de rimes,casseurs de bouches comme Cassius Clay

Refrain

C'est la classe au microphone bien calés dans nos sapes
Certains jouent les caids mais dans leur tête sont déjà vieux
C'est l'heure de se mettre à table car ça ressemble à des aveux
Dirty Lou,Le Dissident tu sais qu'au fond c'est déjà mieux
You don't Know, who you deal with
You don't know, who you walk with
You don't know, who you fuck with
Dirty Lou The Dissident and that's some real shit 

Dirty Louisa

We got beats, we got skill, we got everything you need now
And look at you, still trying to make ends meet now
Flow so sick, don't you think it's time to quit now?
We're one in a million, and keep our easy on
Don't be sad, you couldn't compete anyway
Can find a rapper better than you, anyday
So get outta here, don't forget your crew on the way
That mic could hurt you, so don't play the fool
Banging, jamming, smashing, blazing, nothing but the real thing
That's what you can here about us
Hard hitting, crashing, a rare breed
We get high without the help of weed
We bring you the truth, who the fuck you think we are?
You don't care cause you haven't heard about us so far
We've planned that from day one, we stay off the radar
But right now you can't act like if we weren't here

Refrain

C'est la classe au microphone bien calés dans nos sapes
Certains jouent les caids mais dans leur tête sont déjà vieux
C'est l'heure de se mettre à table car ça ressemble à des aveux
Dirty Lou,Le Dissident tu sais qu'au fond c'est déjà mieux
You don't Know, who you deal with
You don't know, who you walk with
You don't know, who you fuck with
Dirty Lou The Dissident and that's some real shit 

Je n'joue pas les grosses stars,j'suis pas ce MC qui t'endors
J'taille tellement d'costards qu'j'pourrais bosser chez Christian Dior
J'fais pas du commerciale,en gros c'est pas du Kore et Scalp
Qu'on les scalpent tout ces B-boys foireux qui voudraient qu'on reste calme
Le Bling bling et le cash tu sais bien qu'on s'en tape homey
Malgrè c'que t'as beau dire on reste fidèle à tout c'qu'on t'a promis
J'vise pas les tabloids,tu la boucle et t'ap-t'applaudis
J'balance une bombe artisanal avant qu'les condés tapent l'audi

Many more miles mean less mistakes in what's next
Flow so complex, reach the apex like sex
We mean, how you gonna make a living out your art
When we come along, we know we can't fall apart
Now guess who's back, dirty shit and hi-hats
That soulful feeling that's warming your hearts
Not that radio crap, you forget fast
Dissident, Dirty Louisa

Refrain

C'est la classe au microphone bien calés dans nos sapes
Certains jouent les caids mais dans leur tête sont déjà vieux
C'est l'heure de se mettre à table car ça ressemble à des aveux
Dirty Lou,Le Dissident tu sais qu'au fond c'est déjà mieux
You don't Know, who you deal with
You don't know, who you walk with
You don't know, who you fuck with
Dirty Lou The Dissident and that's some real shit 

Posté par le dissident à 16:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

The Past Struggles Still Matter

Sometimes you wanna fight, sometimes you wanna cry
Sometimes life is hard, sometimes you fall apart
Sometimes you just wonder how long you will withstand this
Sometimes you ask why your people can't find peace
Through the bumps and pitfalls of your existence
You need to kick back and feel the true essence
Reflect on the meaning of all that nonsense
Whishing your next move won't be your last dance
No more bullshit, no more pain, no more drama
All you want is a quiet place for your mamma
No more fifteen years old kid found dead
A wound in the head, laid in the red
An all too common scene, in the inner city
More black males in jail than in university
Than shit repeats itself, through the centuries
It's time to get rid if that slavery legacy

Chorus:
Hopefully the dark days won't last forever
Eventually everything should turn ou better
I wish the best of luck for all my brothers
We gotta keep it strong the past struggles still matter

Man, you know the story, getting up early
Working all day long for the minimum salary
With one major worry, that tops all the others
And that's how to make a youngster believe in honesty
So many play nasty, and bring so much money
Easy, like a phone call and a delivery
Everything is shiny, till the cops knock at your door
Next thing you know, you get charged for felony
Too much injustice, too many injuries
Too many blacks in front of white juries
Too many ways to arm you whole community
Way not enough jobs and opportunities
So what you gonna do now, what you gotta say?
Will you let things go, will you get into play?
How many more broken dreams? Living day to day
We gotta get back on that spirit from back in the days

Chorus

It came a long way from the slave ships, to Kanye
But nothing is for granted, you cannot believe what they say
You got black faces on TV, in the NBA
But how many more trying to make ends meet everyday
Some try to figure out a way to overcome this burden
Legal or illegal they have to feed their children
When it's about survival, some pick the rifle
Some rob at random, while others follow their soul, but
Nobody wanna live that kind of life, man
When you don'y know if you will see the next morning
Nobody ever wanna lose a child, man
Because of poor education and gangbanging
Now what's your plan my brother?
Will you fall victim of the system, or support your sisters? yo
Will you take another chance, to grow
A true relation and give your son an option?

Posté par le dissident à 16:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

La Matrice

J'ressens comme un malaise,le poids du monde sur nos épaules
Ce sont les sanglots longs du peuple et pas ceux des violons de Paul
Violente est notre époque si loin des pic et pic et colégram
Y a rien d'épique à voir un jeune qui s'pique et qui écoule des grammes
La haine couve, beaucoup trouve ça cool c'est ça l'drame!
On est dans de sales draps et on connaît l'issue car ique et la trame
Grave et l'humeur vu qu'les frères veulent braver la mort
Et qui se sent amère ne peut être gagner par l'amour
Le macadam ne laisse jamais les mecs indemnes
Ils disent faut bien qu'on dame et on fera c'qui faut pour quitte à c'qu'on nous condamne
Comprends qu'c'est le réel sans acteurs ni metteurs en scène
Et quand tu tombes,tu tombes y a personne pour t'remettre en selle
On crache sur les conneries qu'on nous enseigne
Don Quichote n'est pas un roman mais la misère couchée devant la Seine
C'qu'on veut?Rien d'plus qu'un bonheur XXL
Mais ça n'existe pas comme un flicard sans excès d'zèles

REFRAIN

Bienvenue dans ce monde où la paix n'est qu'un délire
La différence entre les hommes est un délit
Voici ma vérité loin de celle que l'état délivre
Bienvenue dans ce monde où vivre ensemble est un défi
Ce monde où l'on ne sait que détruire
Où les larmes ont remplacé les éclats de rires
Voici ma vérité loin de celle qu'on lit dans les livres
Bienvenue dans ce monde où chaque sourire est un répit

Plus tu as mieux tu es, y a plus de respect mutuel
Et les barrières qu'on dresse se transforment en prisons perpétuelles
C'est des constats banales mais ils alimentent le journal
Les tracas du bouffons fournissent un programme à Royal
Comment nous reprocher de ne pas se montrer loyal?
Quand leur bonne volonté s'estompe passé le buzz électoral
Les bons moments,faut les préserver car c'est rare
Autant d'bandits dans un bureau ovale quand milieu carcéral
J'suis dur à tempérer quand j'vois qu'la terre est en péril
Quand la vie d'un gamin vaut moins que le prix d'un baril
Nos sentiments sont nobles malgré l'absence de particules
Ce n'est pas parc'qu'on vient d'en bas qu'on n'mérite pas ça part d'écus
Ce monde est singulier,on pense "Je" avant le pluriel
On n'change pas de condition avec le seul "Si" du conditionnel
La richesse est dans nos coeurs pas dans des bas de laines
Vautours et corbeaux planent quand la colombe bat de l'aile.

REFRAIN

La peine remplit des hall pendant qu'Le Pen remplit des salles
La violence est partout,dans les rues à l'école et même au pied des stades
Les criminels fascinent,sont placés sur un piedestal
Les gosses remplacent ballons et livres par un gros calibre et des balles
Derrière quoi s'abriter?La mort frappe de façon brutale
Souvent pour des broutilles des abrutis t'emmènent à l'hôpital
Tous on s'accuse à tort et ça réveille les peurs primales
Si tu portes la barbe ça fait de toi le suspect idéal
La liberté s'défend centimètre par centimètre
Le vent nouveau j'l'ai senti naître,le poète bat la sentinelle
Mon discours n'est pas stérile ni pastoral
J'aimerais reunir tout les hommes sous un drapeau mais bon j'n'ai pas c't'aura
Alors j'continue d'appuyer où ça fait mal
Me demande pas quand tout ça s'arrêtera?Qui mettra l'point final
Si je m'en-tête à vous exposer ce bordel
C'est qu'mon temps d'vie sur terre est minimal mais le vice éternel

REFRAIN

Posté par le dissident à 16:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]